• Graine d'ananar

    Graine d'ananar est une chanson de Léo Ferré (1954).

    Lorsque Catherine Sauvage (née le 26 mai 1929) rencontre Léo Ferré, les chansons de ce dernier sont alors interdites de radio. Elle contribue à les faire connaître en les interprétant : elle enregistre « Monsieur William » et « Paris canaille », qui est un grand succès commercial.

     

    « Ça a été la rencontre de ma vie. Comme un bonheur n'arrive jamais seul, dit-on, Jacques Canetti est venu m'écouter un beau soir. Il était toujours à la recherche d'artistes pour la firme de disques dont il était le directeur artistique ainsi que pour les Trois Baudets qu'il avait créé.  »

    « Je chante Léo depuis toujours… il représente l'une des grandes rencontres de ma carrière, l'autre étant le pianiste accompagnateur Jacques Loussier, lui aussi je l'ai connu lorsqu'il démarrait dans le métier. En 1949, avec Léo Ferré, nous partagions la même scène au cabaret Les Trois Mailletz au 56 rue Galande, dans le cinquième arrondissement de Paris. J'ai enregistré au moins cent de ses chansons. Nous avons eu des succès communs. En 1954, mon interprétation de « L'Homme » m'a valu le Grand Prix du Disque. »

    Catherine Sauvage fut l'une des 250 personnalités qui, constatant la montée en puissance du Front national, ont lancé l'« Appel des 250 » à la contre-offensive qui donna naissance au réseau Ras l'front, le réseau de lutte contre le fascisme.

    Paroles :

    La vie m'a doublé c'est pas régulier
    Pour un pauv' lézard qui vit par hasard
    Dans la société
    Mais la société j'veux pas m'en mêler
    J'suis un type à part
    Une graine d'ananar


    On  m'dit qu'j'ai poussé en-d'ssous d'un gibet
    Où mon grand-papa balançait déjà
    Avec un collier
    Un collier tressé de chanvre il était un foutu foulard
    À graine d'ananar

    J'avais des copains qui mangeaient mon pain
    Car le pain c'est fait pour êtr' partagé
    Dans not' société
    C'est pas moi qui l'dit mais c'est Jésus- Christ
    Un foutu bavard
    À gueule d'ananar

    Si j'avais des sous on m'demand'rait "Où
    Les as-tu gagnés sans avoir trimé
    Pour la société ?"
    Mais comme j'en ai pas faut lui dire pourquoi
    C'est jamais peinard
    La graine d'ananar

    On m'dit qu'c'est fini j'vous l'dit comme on l'dit
    Et qu'on me pendra au nom de la loi
    Et d'la société
    D'la belle société qui s'met à s'mêler
    De mettre au rancart
    La graine d'ananar

    Potence d'oubli l'oiseau fait son nid
    Messieurs les corbeaux passeront ma peau
    Comme à l'étamis
    Mais auparavant j'aurai comme le vent
    Semé quelquepart
    Ma graine d'ananar





    chanson rebelle, graine d'ananar


    Léo Ferré


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter