• L'habitat écologique

     Café repaire du vendredi 18 octobre 2013

    à 20H30

    L'habitat écologique

    A l'heure où le gouvernement s'apprête à prolonger la vie des centrales nucléaires tout en parlant de transition énergétique (cherchez l'erreur...) le café repaire se déroulera (et pour la première fois un vendredi) autour d'une discussion sur notre habitat. A la folie du tout radiateur électrique des dernières décennies, s'oppose une autre folie, plus utopique, plus belle, plus douce, celle d'un bien-être issu de la nature : une osmose entre l'homme, son habitat et l'écosystème.

    Au béton, des militants ou des personnes sensibles à l'environnement, opposent des techniques de construction en harmonie avec l'air et le vent, la terre et l'eau. Il y a quelques années de cela, contre l'exploitation du sable près de nos côtes, à Erdeven, à l'endroit même où les polytechniciens d'EDF voulaient installer une centrale nucléaire, s'est élevé un peuple, appelé "peuple des dunes" contre l'entreprise Lafarge, celle qui bétonne nos villes et nos campagnes, du kreiz Breizh au littoral...  Mais nous ? Où habitons-nous ? N'avons-nous pas utilisé du sable pour nos maisons ? Mais comment faire pour en changer ? La maison écolo, c'est cher ? Réservée aux riches ? Un habitat collectif ou individuel ? Quels matériaux ? En bois ou en paille ? Mais à l'heure où tant de personnes n'ont pas de logements ou sont mal logées, est-ce que ces questions sont pertinentes ?

    Venez en discuter ce vendredi soir autour d'un verre. Le vendredi, c'est permis !

    Le café repaire débutera par une petite revue de presse locale, nationale ou internationale selon le désir des AMG !

    L'habitat écologique

    Les maisons écologiques BedZED à Londres
    Photo Creative Commons par telex4

     

     

  • L’Indépendante : une maison écolo pas comme les autres

     

     

     

    40 mètres carré d’une maison 100% écolo pour 35.000€ ? C’est le pari que Jean Colin et Jean-Paul Gautier (aucun lien avec son célèbre homonyme), deux amis d’enfance, ont relevé ensemble. L’architecte d’intérieur et le skipper (leurs activités respectives) ont décidé de construire le premier exemplaire de leur maison, l’Indépendante (qui tire son nom du fait qu’elle n’est reliée à aucun réseau électrique ou de distribution d’eau), sur leurs terres du Morbihan.

     

    La maison, qui ne paye pas forcément de mine de l’extérieur, est montée sur 1,80 mètres de pilotis, et comporte un rez-de-chaussée (où l’on retrouve la salle de bain et la cuisine) et un étage (avec la chambre), pour une hauteur totale de 6,70 mètres. Il ne leur a pas fallu plus de 3 semaines pour monter la structure d’un bâtiment qui a d’abord été envisagé en raison de son faible coût.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  La maison autonome

    par Nolwenn Weiler 11 janvier 2012

     

     

    À en croire la ministre de l’Écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, la France sera bientôt couverte de bâtiments écologiquement exemplaires. Et ce grâce à la nouvelle réglementation thermique (RT 2012), qui encadre désormais les constructions neuves. Manque de formation des professionnels, mauvais calculs des performances thermiques, faibles contrôles et absence de transparence : quand la révolution promise se transforme en imposture.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •   La maison autonomeSobriété heureuse par Nolwenn Weiler

    2 octobre 2013

    ...ou comment vivre d’énergies renouvelables, d’amour et d’eau fraîche

    Chercheurs en économie alternative, c’est ainsi que se définissent Patrick et Brigitte Baronnet. Installés en Loire-Atlantique, depuis plus de 30 ans, ce couple et leurs quatre enfants expérimentent un mode de vie autonome et solidaire. Dans lequel les consommations d’énergie sont divisées par quatre. Et les besoins en argent aussi. Rencontre avec des adeptes de la sobriété heureuse.

    La maison autonome

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Habitat groupé. Des voisins volontaires à Saint-Nolff

    L'habitat groupé de Saint-Nolff, dont le permis de construire doit être bientôt déposé, sera le premier dans le Morbihan. Douze familles y adhèrent, de toutes générations et catégories sociales.

    Ce n'est encore qu'un terrain en friche. Bientôt trois îlots, constitués chacun de trois à quatre maisons individuelles, fleuriront sur ces 3.000 m² situés au coeur de l'écoquartier du Pré-Vert, à Saint-Nolff. 17 adultes et sept enfants devraient y poser leurs valises. Des voisins volontaires, comme ils se sont baptisés, qui ont choisi de « vivre ensemble, tout en respectant l'intimité de chacun », précise Liliane Le Martelot, l'une des futures résidentes.

     

     
    <script src="http://sa.kewego.com/embed/assets/kplayer-standalone.js"></script><script>kitd.html5loader("flash_kplayer_abbab2b1f21s","http://api.kewego.com/video/getHTML5Thumbnail/?playerKey=45ead001d848&sig=abbab2b1f21s");</script>

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique