• La chasse à l'enfant - Jacques Prévert (1934)

    Des gamins. Une colonie pénitentiaire. Une révolte et une Chasse à l'enfant. Août 1934, une mutinerie éclate au sein de la colonie pénitentiaire pour mineurs « délinquants » de Belle-Ile-en-Mer. Jacques Prévert écrit alors le poème « la chasse à l'enfant » pour dénoncer ce qui sera tristement nommé « les bagnes d'enfants ».

    La mutinerie d'août 1934  fait suite au tabassage d'un pensionnaire par les surveillants. Les mutins se sont enfuis sur l'ile et une prime a été offerte à qui les capturerait. La campagne de presse qui suivit permit l'amélioration des conditions de détention, mais la colonie de Belle-île ne fut définitivement fermée qu'en 1977.

    Musique : joseph Kosma

     

    La chasse à l'enfant

    Jacques Prévert (1934)

    Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
    Au-dessus de l'île on voit des oiseaux
    Tout autour de l'île il y a de l'eau
    Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
    Qu'est-ce que c'est que ces hurlements


    Bandit ! Voyou ! Voyou ! Chenapan !
    C'est la meute des honnêtes gens
    Qui fait la chasse à l'enfant


    Il avait dit j'en ai assez de la maison de redressement
    Et les gardiens à coup de clefs lui avaient brisé les dents
    Et puis ils l'avaient laissé étendu sur le ciment
    Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
    Maintenant il s'est sauvé
    Et comme une bête traquée
    Il galope dans la nuit
    Et tous galopent après lui
    Les gendarmes les touristes les rentiers les artistes


    Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
    C'est la meute des honnêtes gens
    Qui fait la chasse à l'enfant


    Pour chasser l'enfant, pas besoin de permis
    Tous les braves gens s'y sont mis
    Qu'est-ce qui nage dans la nuit
    Quels sont ces éclairs ces bruits
    C'est un enfant qui s'enfuit
    On tire sur lui à coups de fusil
    Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
    Tous ces messieurs sur le rivage
    Sont bredouilles et verts de rage
    Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
    Rejoindras-tu le continent rejoindras-tu le continent !
    Au-dessus de l'île on voit des oiseaux
    Tout autour de l'île il y a de l'eau.

    Jacques Prévert (Extrait de Paroles, éditions Gallimard)

     

    La chasse à l'enfant  - Jacques Prévert (1934)

     

     

    Génération active

    Belle-Ile-en Mer dans le Morbihan est tristement connu pour son bagne d'enfants. 1934 marque au fer rouge la petite île lorsque les mineurs « délinquants » qu'elle accueille au sein de sa colonie pénitentiaire se révoltent et s'enfuient, suite au tabassage d'un des leurs. Les bonnes gens des alentours sont appelés à la rescousse : « 20 francs pour tout fugitif capturé ». La chasse à l'enfant pouvait commencer.

    Ce fait divers déclenche alors une campagne de presse contre ce phénomène d'enfermement des enfants. L'idéologie répressive réservée aux enfants est remise en cause.

    Les bagnes d'enfants seront supprimés avec l'adoption de l'ordonnance de 1945. Ce texte privilégie les mesures éducatives à la sanction et institue une justice pour enfants régit par le principe de la main tendue.

    L'idéologie répressive qui a mené aux dérives des bagnes d'enfants, celle qui voyait le mineur « délinquant » comme un individu à briser, coïncide sur certains points  à la tolérance zéro prônée dans les discours politiques actuels.

    En 2002, Sarkhozy et Perben fermaient les centres "ouverts" (notamment le Théâtre du FIL).

    En 2007 les établissements pénitentiaires pour mineurs (EPM) sont créés. Ces établissements de détention réservés aux jeunes de 13 à 18 ans sont au nombre de 9 en France.

    L'établissement de Meyzieu (Rhône) ouvert en juin 2007, enregistrait le suicide d'un adolescent de 16 ans dès février 2008...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter