• Le coût des armes nucléaires

    Le coût des armes nucléaires

     

     

     

    Numéro 411. Avril 2013. Dominique Lalanne. S!lence : http://www.revuesilence.net/

    Les armes nucléaires demandent des budgets considérables pour leur maintenance en état d'alerte et leur modernisation. Un réel détournement des ressources pour des armes qui, dans le meilleur des cas, ne serviront pas. Et qui pourront détruire l'humanité en cas de conflit.

    Le coût des armes nucléaires

    Le nucléaire, ça boum !

    Budget 2011 du nucléaire militaire (en milliards d'euros).

     
    USA 47
    Russie 11,5
    Chine 5,8
    France 4,5
    Royaume-Uni 4,2
    Inde 3,8
    Pakistan 1,7
    Israël 1,5
    Corée du Nord 0,5

    Total

    80,5

    Source : http://www.icanw.org/

    Les Etats-Unis sont les champions du monde incontestables. Cela s'explique pour plusieurs raisons. Leur complexe militaro-industriel est très développé et l'Etat ne souhaite pas remettre en cause cette industrie. Un exemple révélateur est celui du laboratoire de Los Alamos qui a prévu une nouvelle génération de bombes. Lors de sa première élection, Obama a annulé ce projet d'usine, comme il l'avait promis durant sa campagne. Un an après, il est revenu sur cette décision, contraint et forcé... Autre raison, le choix du "bouclier antimissile". Ce choix implique des technologies très onéreuses pour une efficacité très contestable. Mais le but politique est de relancer une course aux armements où les Etats-Unis pensent distancer encore plus les autres pays. N'oublions pas que la doctrine américaine est intitulée "full spectrum dominance", c'est à dire, "domination totale et partout". Donc tous les types d'armes doivent être mis en oeuvre. Les antimissiles sont jugés être l'enjeu technologique du futur.

    La Russie a relancé des programmes de modernisation importants, ce qui explique le budget militaire actuel. Dans le but de ne pas perdre un statut de "grande puissance". Au niveau des armes conventionnelles, la Russie est très en retard sur les Etats-Unis, aussi l'arme nucléaire est considérée comme la seule façon de continuer à pouvoir peser sur la scène internationale. Une arme très "politique".

    Tous les autres pays ont engagé des programmes de modernisation pour affirmer leur poids politique, sauf le Royaume-Uni qui attend 2014 pour prendre une décision.

    La france va programmer en 2013 des études pour une nouvelle génération de sous-marins, prévus pour 2030... Et son programme de missiles M51 destinés à bombarder des cibles à 8000 km (Pékin ?) va continuer à se réaliser (coût : 8,5 milliards d'euros). Avec le budget annuel de 4,5 milliards d'euros, il pourrait être construit chaque année un parc d'éoliennes d'une puissance équivalente à... deux réacteurs nucléaires !

    Ce détournement de ressources doit être dénoncé. En France, certains osent la critique, mais sans conviction... Alors que quasiment tous les budgets sont soumis à des coupes, en 2013 le budget consacré aux armes nucléaires est maintenu sans changement. Pourtant, le jugement du sénat est sévère : "si nous n'avions pas de Force de dissuasion, il serait inutile d'en acquérir une" (rapport 668, juillet 2012, commission de la défense du Sénat).

    Qu'attendent nos élus pour annoncer qu'une arme inutile ne mérite pas d'être financée ?

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter