• Le recyclage de nos déchets

    Café repaire du Jeudi 21 février 2013

    20H15

    Le recyclage de nos déchets*

    Le détail :

    Emballages en papier/carton : 14%

    Emballages en verre : 7%
    Emballages en plastique : 26%
    Emballages métalliques : 4%
     

     

    Autres qu'emballages :

    Journaux, magazines et prospectus : 9%

    Déchets putrescibles : 16%

    Divers : 24%

     
    (Chiffres donnés par rapport au volume)

    Poubelle

     

    Les emballages représentent près de 50% du volume d'une poubelle et près de 30 % du poids.

     

    * Selon le Code de l’Environnement (art. L541-1), un déchet est « tout résidu d’un processus de production, de transformation ou d’utilisation, toute substance, matériau, produit ou plus généralement tout bien, meuble abandonné ou que son détenteur destine à l’abandon » . Autrement dit, tout élément qui est abandonné est un déchet. Ce n’est pas pour autant que cet élément est inutilisable, en l’état ou après modification. Seuls les déchets qualifiés d’ultimes sont réellement inutilisables et doivent être stockés pour éviter des pollutions de l’environnement.

     

    Qui s'occupe de nos déchets ?

    Lorient Agglomération : la gestion des déchets.

    Conseil général du Morbihan

    Le plan départemental sur le site "Bretagne environnement".

    Et les multinationationales des déchets, Veolia, Suez, EDF (à travers sa filiale Tiru) http://www.cniid.org/Multinationales-du-dechet,399#nb3

     

  • Mardi 05 février 2013

    Le greenwashing appliqué aux déchets

    Le premier dictionnaire sur les déchets. Garanti sans greenwashing.

    Introduction

    Déchets, les GROS motsPourquoi ne parle-t-on plus de «décharge » mais de « centre d’enfouissement technique», d’«incinérateur» mais de «centre de valorisation énergétique» ? Comment est-on arrivé à affubler le mot emballage du préfixe éco-  ou  le  mot  plastique  du  préfixe bio- ? Que  cache  la  complexité de ces termes ? La gestion de nos déchets serait-elle en un tour de main devenue écologique, respectueuse de la planète et de ses habitants ?

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Dimanche 3 février 2013

    Prêt à jeter

    Prêt à jeter

     

     

     

     

     

     

    Film documentaire réalisé par Cosima Dannoritzer en 2010.

    Un produit usé = un produit vendu !

    Dans les années 1920, des industriels américains ont trouvé la formule magique pour soutenir la consommation : l’obsolescence programmée. Fini les bas en nylon qui résistent à tout et les ampoules qui durent cent ans, un bon produit est un produit jetable. Tourné aux quatre coins du monde, Prêt à Jeter est une enquête sur les bases de notre économie moderne - consommation, gaspillage et pollution.

    Dans une société où la croissance est tirée par la consommation, les produits durables sont une catastrophe ! Et c'est une constatation qui ne date pas d'hier. Dès 1928, on pouvait lire dans une revue spécialisée, "un produit qui ne s'use pas est une tragédie pour les affaires".

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Dimanche 3 février 2013

    L’incinération et le stockage des déchets pointés du doigt

    Le 27 juin 2012

    Stop aux subventions à la pollution !

     

    Le Réseau Action Climat – France (RAC-F) et la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme (FNH), avec le soutien d’une trentaine d’associations, dont le Cniid, et de plusieurs économistes, ont lancé en juin 2012 une campagne pour demander en France :

    • l’arrêt des subventions néfastes à l’environnement
    • l’instauration d’une fiscalité cohérente avec nos objectifs de lutte contre les changements climatiques et de préservation de la biodiversité comme la contribution climat énergie

    Lire également l'article sur le site de la CNIID

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Dimanche 2 février 2013

    CNIID

     

     

     

     
    Le 22 janvier 2013,

    Paris, le 22 janvier 2013 – Une nouvelle étude de GAIA (Global alliance for incinerator alternatives) publiée hier, révèle que les incinérateurs actuellement en fonctionnement dans certains États de l’Union européenne pourraient brûler davantage de déchets non recyclables que la production totale à l’intérieur de ces Etats. Pourtant, l’industrie pousse à étendre les capacités d’incinération en Europe.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Dimanche 3 février 2013

    Déchets : Lorient agglomération choisit l'enfouissemnt plutôt que l'incinérationDécharge de Kermat : 25 hectares supplémentaires en 2015 - Inzinzac-Lochrist

    Article paru le 28 juin 2012.

    Lorient agglomération et la mairie d'Inzinzac préparent l'extension de la décharge de Kermat. À partir de 2015, l'installation de stockage des déchets sera saturée. « Sur la base de 40 000 tonnes par an, nos casiers seront tous remplis. Nous envisageons une extension sur la partie sud et la partie est sur une surface de 25 ha », confirme Gérard Falquerho, vice-président chargé de la collecte et du traitement des déchets « ultimes » (que l'on peut pas recycler) au sein de la communauté d'agglomération. L'aménagement d'alvéoles supplémentaires permettra de garantir une vingtaine d'années d'exploitation.

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique