• Les préjugés sur les végétariens et les végétaliens

    Julie folies veggie

    Les préjugés sur les végétariens et les végétaliens

    Parce que tout le monde s’emmêle les pinceaux avec qui mange quoi, il est temps de mettre les points sur les I, les barres sur les T et la viande à la poubelle!
     

    Commençons par quelques définitions :

     

     

    Crédit photo: La chenille verte

    Végétarien: 

    Un végétarien ne mange pas d'animaux. Pas de viande rouge ou d'une autre couleur. Non un végétarien ne mange pas de poulet, et non, contrairement à l'idée communément répondue, un végétarien ne mange pas non plus de poisson. Rappel élémentaire: un poisson est un animal, pas un végétal. Les fruits de mer ne sont pas littéralement des fruits, ils sont donc exclus du régime végétarien. 
     

    Végétalien:

    Un végétalien ne mange pas d'animaux (viande, poisson, fruits de mer). Il ne mange pas non plus tout ce qui est issu de l'animal: produits laitiers, œufs, miel.
     

    Végéta*iens:

    C'est le mot pour regrouper végétariens et végétaliens. Il est très couramment utilisé. 
     

    Vegan:

    Le mot désigne le mode de vie végétalien. Cela inclut la nourriture mais pas seulement: les produits de beauté (certains contiennent de la graisse animale, notamment de baleine), les produits cosmétiques et d'entretien, ayant été testés sur les animaux ou encore l'habillement (cuir, fourrure, laine, soie). Un vegan refuse l'exploitation animale.

     

    Huit préjugés:
     
    Crédit photo: Insolente veggie

     

    Préjugé n°1: Ils ont des carences

    C'est l'argument le plus souvent entendu: le supposé manque de protéines, de fer, de vitamines. C'est faux. Evidemment, un végéta*ien qui se nourrit mal aura des carences, de la même manière qu'un omnivore. Mais s'il mange équilibré (des fruits, des légumes, des céréales, des féculents, des légumineuses), un végét*ien sera en parfaite santé. 
     
    Il existe également des compléments alimentaires (destinés à tout le monde d'ailleurs). Les végétaliens peuvent manquer de vitamine B12: on trouve des compléments alimentaires pour ça. "Oui, mais les compléments alimentaires ne sont pas naturels!". Ho ne vous inquiétez pas, les omnivores en mangent aussi, mais indirectement: le bétail est supplémenté en vitamine B12. Ils avalent donc un petit comprimé de toute manière. 

     

    Préjugé n°2: Le lait c'est bon pour les os

    Qui dans son enfance, n'a jamais ingéré un produit laitier de force? "Il faut trois produits laitiers par jour" nous bassine les publicités... Le pire c'est que vous auriez pu vous en passer: finalement le lait serait carrément néfaste. On s'est rendu compte qu'il décalcifiait les os: en effet, ce sont les pays qui consomment le plus de lait qui ont les plus gros taux d'ostéoporose! Pire, l'école de santé publique d'Harvard a prouvé que la consommation de lait était liée aux carences de la prostate. On parle même d'un lien avec les cancers de l'estomac et du côlon, mais aussi la maladie de Parkinson. 
     
    Le lait est également mis en cause dans plusieurs troubles moins graves: l'asthme, l'acné, les maux d'estomac, les migraines... Si vous vous forcez toujours à avaler des produits laitiers parce que "c'est bon pour la santé" vous pouvez lâcher l'affaire! Par quoi remplacer le calcium vous me direz? Il y en a énormément dans les brocolis, les choux, le tofu, les céréales, les légumineuses... Les laits végétaux enrichis en calcium sont une très bonne alternative: lait de soja, de riz, d'amande, d'avoine, de châtaigne... Il y en aura forcément un qui vous plaira!
     

    Préjugé n°3: Ils ne mangent que de l'herbe

    FAUX! La cuisine végéta*ienne regorge de recette à vous faire baver: lasagnes, burgers, tartes, gratins, gâteaux: et bien non on ne mange pas que de l'herbe et du tofu! Et se serait oublier toutes les cuisines du monde qui se passent volontiers de viande: indienne, japonaise, thaïlandaise, libanaise... Et oui, il n'y a pas que le bœuf bourguignon dans la vie! 
     

    Préjugé n°4: Ils sont tous maigres et tout blancs

    Mike Tayson est végétalien. Je pense que cette réponse se suffit à elle même. 
     

    Préjugé n°5: C'est mauvais pour les enfants

    "Les enfants ont besoin de viande" entend on régulièrement. C'est faux. Les enfants, des nourrissons aux adolescents peuvent tout à fait devenir végéta*iens sans développer la moindre carence. Comme toujours il suffit d'avoir une alimentation équilibrée. Et comme il a déjà été dit, manger de la viande ne protège pas des carences. En France, les médecins et pédiatres sont encore très peu informés sur ces sujets là et c'est bien dommage.
     

    Préjugé n°6: Il y a des gens qui meurent de faim 

    Justement. 80% des terres cultivées sur Terre sont destinées à l'alimentation du bétail. Elles suffiraient très largement à nourrir l'intégralité de la population mondiale. On estime qu'un végétarien consomme 180 kilos de céréales par an contre 930 kg pour un omnivore. 
     
    Pour vous donner une petite idée, pour produire 100g de bœuf, il faut 16 kg de céréales et 25 000 litres d'eau. Ça en ferait des céréales dans les assiettes des gens qui ont faim, et de l'eau dans les verres de ceux qui ont soif. 
     

    Préjugé n°7: Une vache ça fait du lait

    Tout comme une femme: une vache fait du lait lorsqu'elle a un petit. On lui fait avoir un veau par an, qu'on lui retire dès sa naissance. S'ensuit une traite intensive dans des conditions de vie abominables (70% des vaches laitières ne verront jamais une prairie). une vache laitière est abattue et transformée en steak haché au bout de cinq ans (elle n'est plus assez rentable) alors qu'elle a une espérence de vie de 20 ans dans la nature. 
     

    Préjugé n°8: Les poules sont heureuses

    En France, 90% des poules sont élevées en batterie: elles ne verront jamais la couleur du ciel. Elles vivent entassées dans de minuscules cages ou elles ne peuvent même pas étendre leurs ailes. Dans de telles conditions, elles s'entretuent: on leur coupe donc le bec (sans anesthésie) pour éviter une hécatombe gallinacée. Elles sont abattues au bout d'un an car elles ne pondent plus suffisamment. 
     
    Les œufs bio ou de plein air ne sont pas tellement plus réjouissants: là aussi, les poules ont un an d'espérance de vie. Du coup il faut renouveler le stock de poules pondeuses: on récolte donc des poussins. Les femelles deviendront des poules pondeuses et les poussins mâles passeront à la broyeuse alors qu'ils seront encore vivants.
     
    Code 3 : en cage
    CODE 3 - EN CAGE [80%]
     
    Code 2 : au sol ou en volière
    CODE 2 - AU SOL OU EN VOLIÈRE [3%]
     
    Code 1 et 0 : plein air et bio
    CODE 0 ET 1 - PLEIN AIR ET BIO [17%]
    Crédit photo: L214
     
     
     
    En conclusion:
     
    Non nous ne sommes ni une secte, ni des hippies, ni des farfelus. Ce n'est pas compliqué de devenir végéta*ien, il suffit juste d'oser poser des questions et aucune question n'est bête. Souvent on découvre ou redécouvre le goût de cuisiner et on apprend a connaitre de nouveaux aliments.
     
     
     

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter