• Lutte contre la future décharge près de Brocéliande

    Mercredi 30 janvier 2013

    Une décharge près de Brocéliande

    Près de 12 000 signatures contre la décharge - Concoret

    lundi 21 janvier 2013

    En quatre semaines, la pétition Pas de décharge en Brocéliande, lancée par les associations Sauvegarde de Brocéliande, Assure, SOS Brocéliande, ainsi que la commune de Gaël, a recueilli près de 12 000 signatures.

    « C'est notre dernier rempart avant les décisions préfectorales : autorisation d'exploiter les installations et début des activités de traitement des déchets. Nous serons ce mardi, à 9 h 30, à la préfecture pour remettre la pétition à M. Cadot, préfet de la région Bretagne.

    Le Conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques (Coderst) d'Ille-et-Vilaine étudiera le dossier de demande d'exploiter l'usine et le centre de stockage prochainement. L'avis qui y sera donné aura une importance primordiale sur l'avenir du site de « Point-clos » et de Brocéliande », a souligné André Besnard, président de l'association Sauvegarde de Brocéliande, engagée contre ce projet depuis 2003.

    Le site prévu au lieu-dit Point-Clos, situé à la frontière entre Gaël et Concoret, soit entre les deux départements d'Ille-et-Vilaine et Morbihan, aura une capacité de stockage estimée à 300 000 m 3 pour une durée de vie prévisionnelle de 15 à 20 ans, avec un stockage définitif.

    Adossée à une ancienne décharge d'environ 6 ha, contenant 330 000 tonnes de déchets, cette nouvelle zone occupera près de 12,6 ha dont 7 ha dédiés au stockage des déchets, le reste étant réservé aux traitements des effluents.

     

    A lire également l'article publié sur le site "Reporterre" en  septembre 201.

    "La forêt de Brocéliande menacée par des déchets".

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter