• Mes déplacements écocitoyens

    Mes déplacements écocitoyens

    Mes déplacements écocitoyens

    La première façon de se déplacer, c’est d’utiliser ses propres ressources et son énergie pour le faire. La marche à pied, le vélo, la trottinette…, c’est bon pour la santé, bon pour l’environnement… et plutôt rapide, sur de courtes distances !

    La marche à pied

    C’est LE mode de transport universel. Il ne pollue pas, n'émet pas de gaz à effet de serre. Il est gratuit, bon pour le mental, le coeur, les jambes, les artères… et ne nécessite pas de place de parking. Sur de petites distances, la marche est performante, là où une voiture ne l’est pas : moteur froid, elle pollue davantage et s’use plus vite. Les courts trajets ne lui conviennent vraiment pas !

    Quelques chiffres…

    Il faut 1/4 d’heure pour faire 1 km à pied et, en ville, 1/4 des trajets voiture font moins d’1 km.
    30 minutes de marche rapide par jour améliorent votre santé.

     Le vélo

    Rapide, non-polluant, pas cher et sportif, le vélo a beaucoup d'atouts ! Sur des distances inférieures à 6 km, c’est lui qui va le plus vite en ville.
    Comme la marche à pied, il nous maintient en forme, ne nous met pas en retard et nous permet une moindre exposition à la pollution que dans un espace confiné comme l’habitacle de la voiture. Contrairement aux idées reçues, l'exposition à la pollution est 2 à 3 fois plus faible qu'en voiture (5,9 mg/3 d'exposition au monoxyde de carbone à vélo contre 14,1 en voiture).

    Économique à l’achat, il l’est aussi à l’usage. Il ne prend pas beaucoup de place et demande des investissements publics ou collectifs modestes : pistes cyclables, locaux à vélo dans les immeubles, parkings à vélo.
    Il convient pour les cyclistes de respecter les règles du code de la route et l’espace réservé aux piétons pour que tous circulent en sécurité. N'oubliez pas le port du casque et d'accessoires réfléchissants pour votre sécurité. Choisissez ce qui est le plus pratique pour vous : gilet ou baudrier fluo, pinces à vélo, autocollants sur le cadre, parements sur un vêtement ou les sacoches...
    Il existe maintenant des vélos à assistance électrique qui permettent de réduire l’effort physique. Ils peuvent être une alternative intéressante au scooter pour des distances de 5 à 10 km en ville.

    Quelques chiffres…

    Il faut 1/4 d’heure pour faire 3 km à vélo et un trajet en voiture sur deux fait moins de 3 km.

     

    10 km de vélo tous les jours évitent le rejet, par l’usage d’une voiture, de 700 kg de CO2 par an.
    1 place de stationnement voiture, c’est 10 places de stationnement vélo.

     

    Jusqu'à 5 km, le vélo est plus rapide que la voiture : un cycliste roule en moyenne à 15 km/h en ville contre 14 km/h pour une voiture !

    Bon à savoir :

    Le développement spectaculaire du vélo en ville
    Des villes aménagent leur voirie, investissent dans des infrastructures ainsi que dans des services de prêts de vélos pour favoriser les déplacements à vélo.
    En France, à ce jour, 150 véloroutes et voies vertes ont été créées : 26 véloroutes, soit 2 040 km et 124 voies vertes, soit 4 115 km.

    Le roller et la trottinette

    Le roller comme la trottinette ont des vertus identiques au niveau de la santé à la marche ou au vélo. Ils permettent également de gagner du temps sur de courtes distances. La vitesse moyenne pour le roller est de 12 km/h, tandis qu'elle est de 10 km/h pour la trottinette.
    Roller ou trottinette sont soumis à la même réglementation que les piétons. Ils doivent rouler sur les trottoirs.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter