• Municipales 2014

    Café repaire du jeudi 19 septembre 2013

    à partir de 20h15

    Municipales 2014 : que voulons-nous ?

       A en croire les  médias, la guerre est déclarée dans toutes les communes de France et les partis politiques se mettent en ordre de bataille. Les trahisons sont annoncées, les compromissions sont signées, les promesses déjà oubliées. Les experts nous parlent de positionnements stratégiques, des «laboratoires d'idées» font des calculs savants pour faire gagner quelques voix à leur champion (ou championne). Car seule compterait la victoire née des urnes. Et cette «démocratie» des urnes semble écraser toute autre forme d'expression politique tant au niveau national que local.

    C'est le moment pour le repaire de  changer de cap * (et de date *)  pour cette deuxième année d'existence. Après une année de discussions, passons à l'action. Comment nous, citoyens, voyons- nous les municipales ? Qu'attendons-nous des élections locales ?

    Venez échanger sur la façon que vous avez d'aborder le sujet des municipales de 2014, avec vos envies, vos désirs de ce que vous aimeriez voir advenir de la politique, la vraie ! Celle qui concerne le quotidien des habitants, loin des ambitions personnelles des une-s et des autres.

     

    Municipales 2014

    L'urne : cercueil de nos illusions ?

     

    * le café repaire se déroulera désormais le troisième vendredi du mois à partir d'octobre 2013. L'agenda du café dépendra des AMG, il n'existe qu'à titre indicatif. Nous avons décidé de commencer chaque café repaire par une petite revue de presse des AMG. Infos locales ou autres.

     

  • La mécanique clientéliste

    Lundi 16 septembre 2013. Les enregistrements mis en ligne par Mediapart le 15 septembre semblent confirmer l’existence d’un système organisé d’achats de voix à la mairie de Corbeil-Essonnes, fief de l’industriel et propriétaire du Figaro Serge Dassault. En juin 2010, Le Monde diplomatique analysait les rouages de cette «  mécanique clientéliste  » qui s’étend bien au-delà des scandales et des cas particuliers.

     

    Triomphe de l’oligarchie

    La mécanique clientéliste

    par Laurent Bonelli, juin 2010

    Sur la liste des relations inavouables entretenues par l’argent et la politique, le clientélisme talonne la corruption. Passe encore qu’en 1902 Louis Ollivier, député de Guingamp, raconte : « Lors de la dernière élection, j’avais fait des bons de quatre sous que mes agents distribuaient aux électeurs, partisans et adversaires, et ces bons étaient remboursables en consommations (1). » En 2009, les « dons d’argent » furent le motif invoqué par le Conseil d’Etat pour invalider la réélection de M. Serge Dassault à la mairie de Corbeil-Essonnes...

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • La coopérative integrale toulousaine
    La CIT : Qu'est-ce que c'est ?

    Les objectifs de la CIT

    • Construire entre les individus et les entreprises sociales, un cadre de relations économiques coopératives et solidaires qui échappe aux règles du marché contrôlé par l'Etat. En faire un espace pour promouvoir et généraliser l'usage de produits écologiques locaux, de services réellement nécessaires pour notre quotidien et créer de nouveaux projets d'auto emploi liés à ces nécessités concrètes.

    • Réduire nos coûts en Euros, et favoriser l'utilisation des monnaies sociales au sein des réseaux de la CIT.

    • Garantir à tou-te-s les membres l'accès aux nécessités basiques, inhérentes à la vie, quelle que soit sa condition sociale (santé, éducation, alimentation, énergie …).

    • L' accès, pour ses membres, à l'autonomie alimentaire et énergétique.

    • Favoriser l'émancipation individuelle et collective en facilitant l'accès aux savoirs et à l'auto formation, ainsi qu'en suivant un travail constant visant à être vigilant-e-s aux rapports sociaux de domination entretenus entre ses membres.

    • Favoriser la mise en réseau des initiatives post-capitalistes sur un territoire donné (un réseau de réseaux)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • « Démocratie dans la communauté »

    8 septembre  2013

    « Votre ville. Votre budget ». Le projet « Démocratie dans la communauté » à Oakland aux US : vers la reprise en main du pouvoir par les habitants ? 

    « Promouvoir une citoyenneté active, l’auto-organisation de la communauté, et la démocratie directe à travers une initiative référendaire pour modifier la Charte communale de la ville d’Oakland de manière à ce que, nous les habitants, décidions de comment nos impôts sont dépensés« . Voilà, en quelques mots, l’essence du projet « Démocratie dans la communauté ». Précision : la ville d’Oakland aux États-Unis, qui se situe en Californie, compte près de 400 000 habitants.

     Les lignes ci-dessous sont une traduction, par Populaction, d’un article de Mira Luna publié le 31 juillet 2013 sur la plate-forme shareable.net, intitulé « Community Democracy Project to Open Entire City Budget » (« Le Projet Démocratie dans la communauté, pour ouvrir l’ensemble du budget de la ville »). Il est disponible en anglais à l’adresse : http://www.shareable.net/blog/community-democracy-project-to-open-entire-city-budget

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • L’oligarchie ça suffit : vive la démocratie !

     

    L’oligarchie ça suffit : vive la démocratie !

    Sommes-nous en dictature ? Non. Sommes-nous en démocratie ? Non plus. Les puissances d’argent ont acquis une influence démesurée, les grands médias sont contrôlés par les intérêts capitalistes, les lobbies décident des lois en coulisses, les libertés sont jour après jour entamées. Dans tous les pays occidentaux, la démocratie est attaquée par une caste. En réalité, nous sommes entrés dans un régime oligarchique, cette forme politique conçue par les Grecs anciens et qu’ont oubliée les politologues : la domination d’une petite classe de puissants qui discutent entre pairs et imposent ensuite leurs décisions à l’ensemble des citoyens.

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Métropolisation. « Des effets terribles »

     28 mars 2013

    Métropole, pôle métropolitain... Avoir, ou non, la taille critique pour avoir droit, ou pas, à cette reconnaissance lourde de conséquences. Le géographe Yves Lebahy est, lui, hostile à ce modèle dont il craint les conséquences...

     Métropolisation. « Des effets terribles »

     Spécialiste du littoral et de l'aménagement de la Bretagne, le géographe Yves Lebahy affirme que le développement des métropoles contribue à marginaliser des pans entiers de la population. Photo DR


    Le concept de « métropole » et de « pôles métropolitains » a pas mal évolué au fil du temps...
    Il est apparu dans les années 70 et répondait à une volonté d'aménagement et d'équilibre du territoire. Aujourd'hui, il n'exprime plus qu'une vision économique du monde, au détriment des équilibres sociaux, politiques et environnementaux, et une recherche d'économies d'échelle qui ne peut se traduire que par une polarisation des territoires, concentrant les hommes et les activités.

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique