• lundi 18 novembre 2013

    Prends cinq minutes, et signe, copain.

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Publié le 07 janvier 2014

    Adieu thon, bar, saumon Sipa Adieu thon, bar, saumon Sipa
     
    Nos océans se vident-ils de leurs poissons ? Oui, selon les écologistes. non, d'après les industriels de la pêche. Pourtant, la consommation de fruits de la mer a presque doublé depuis les années 1960. Chaque Français en mange 40 kilos par an, contre 15 pour les Allemands. Au total, ce sont 80 millions de tonnes de poissons qui sont prélevées par an. Les chalutiers se sont transformés en véritables usines équipées de sonars et de GPS pour repérer les bancs jusqu'à 1 500 mètres de profondeur, ravinant les fonds, pillant la faune et détruisant la fore où se développe le plancton. En Méditerranée, les limites de la surpêche ont déjà été franchies. Toute une partie de l'écosystème planétaire serait en danger.
     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le carnisme c’est quoi ?

    Publié le 7 avril 2014

    carnisme 1

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  Serons-nous tous végétariens en 2050 ?

     

     

    Si les pays développés connaissent l'urgence à réduire la consommation de viande, peu imaginent adopter dans les prochaines décennies un régime végétarien quasi-généralisé. C'est pourtant la réalité qui attend la population mondiale d'ici à 2050 afin d'éviter des pénuries alimentaires catastrophiques et des déficits en eau considérables, si l'on en croit une étude du Stockholm International Water Institute, citée par le Guardian.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • L’accaparement de terres

    L’accaparement de terres et la concentration foncière menacent-ils l’agriculture et les campagnes françaises ?

    par Sophie Chapelle 7 avril 2014

     

    La course aux hectares agricoles gagne la France. Si l’arrivée de capitaux étrangers, russes dans le vin ou chinois pour le lait, a été médiatisée, d’autres phénomènes inquiètent. L’étalement urbain et la concentration sans précédent des terres cultivables aux mains de grosses exploitations participent à la disparition des paysans. Alors que l’opacité règne sur les transactions foncières, la logique financière se répand. Des holdings contrôleront-elles demain les campagnes françaises ? La loi d’avenir agricole examinée à partir du 8 avril au Sénat devrait permettre une plus grande régulation du marché foncier. Enquête.

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique