• Urbanisation locale et terres agricoles

    Café repaire du jeudi 28 mars 2013

    Urbanisation locale et terres agricoles

     A partir de 20H15

    Urbanisation locale et terres agricoles

    Nous constatons l'urbanisation croissante dans nos communes. Pour quelle raison ? Quelles conséquences pour les habitants ? Quel type d' habitat ? Quel rôle joue Lorient Agglomération ?

    Cette urbanisation du littoral liée à des mécanismes complexes (économie liée  à la pêche, au tourisme ou liée à une mode : "la maison avec vue sur mer" comme une promesse de bonheur et un signe extérieur de richesse) s'est poursuivie de manière désordonnée jusque dans les années 1980.

    Evolution de la population bretonne par canton 1806 2007Pour protéger nos côtes du bétonnage, il a fallu contrôler l'urbanisation. La loi littoral votée en 1986 vise à encadrer l'aménagement de la côte pour la protéger des excès de la spéculation immobilière et à permettre le libre accès au public sur les sentiers littoraux. Pour certains, cette loi n'est plus suffisante.

    Les exemples sont nombreux : selon les Echos le bord de mer du Morbihan est menacé presque aux deux tiers par l'artificialisation des terres. Urbanisation locale et terres agricoles

    Et certains élus considèrent la loi littoral comme une entrave au développement économique. L'aménagement du territoire est par nature l'expression de choix politiques.

    Choix politiques d'autant plus difficiles que cette urbanisation devient une extension urbaine d'une grande ville limitrophe. Son influence est alors déterminante pour comprendre l'aménagement du territoire. Comme le résument les professeurs Florence Gourlay et Ronan Le Délézir (Université Bretagne Sud) :

    "Les processus de métropolisation et d'urbanisation sont un des éléments constitutifs majeurs des problématiques de développement et de gestion des ressources littorales et rurales. Les territoires urbanisés dans les milieux littoraux, résultant des processus de transformations socio-économiques et culturelles des sociétés concentrent la quasi-totalité des problèmes environnementaux, sociaux, humains et politiques sur des espaces fragiles, complexes et très convoités" .

     

  •  Chaque seconde, 26m² de terres agricoles disparaissent en France

    Sara Sampaio | 21/12/2011

     

    La terre est plus que jamais un enjeu stratégique à l'heure où la demande alimentaire mondiale ne cesse d'augmenter. Pourtant, notre espace agricole diminue sans discontinuer. En cause, la pression de l'urbanisation et la course à la rentabilité

    Infographie tribune

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Lire la suite...


    votre commentaire
  • Homme et littoral : les liaisons houleuses

     N°210 Juillet-Aoû 2007 Aude Olivier

    Ah, le charme des bains de mer !… Les plaisirs du littoral attirent toujours autant – si ce n'est plus. Et pourtant le bord de mer a changé. Les activités humaines s'y développent au risque de saturer l'espace. Au point que 40 % de la population mondiale vit aujourd'hui à moins de 60 kilomètres des côtes. Les constructions y poussent de façon frénétique, d'autant que le tourisme de masse s'impose, et avec lui, moult équipements de loisirs. Le transport maritime, lui aussi, est en pleine croissance, ainsi que les activités de pêche et d'aquaculture. Bref, en France, plus d'un quart des terres situées à moins de 500 mètres de l'eau a déjà été refaçonné par la main de l'homme. Et l'on y compte 272 habitants par kilomètre carré, contre 108 en moyenne sur l'ensemble du pays. Du coup, le bord de mer montre peu à peu ses faiblesses. Il faut le protéger certes, mais comment jongler avec ces conflits d'usage pour respecter l'environnement côtier ? Les politiques publiques sont-elles adaptées à un développement durable ? Les chercheurs du CNRS dressent le constat d'une situation dangereuse pour les côtes. Et font le point sur les solutions mises en place pour les préserver.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Littoral en danger

    Littoral en danger

    BLOG

    La loi « littoral », créée en 1986 pour limiter l'impact immobilier sur l'environnement en bord de mer, fait l'objet de contournements multiples. En Bretagne, la forte hausse de la population résidant en bord de mer a conduit à une importante urbanisation, parfois au détriment de la loi.

    Littoral en danger

    Le Finistère, l’un des départements les plus sauvages de France est, jusqu’à présent, l’un des plus préservés. Pourtant, même ici, « le littoral de la presqu’île bretonne est grignoté peu à peu, de manière insidieuse », s’insurge Jean-Yves Quémener, le président de l’Association Force 5 qui milite pour la préservation de l’environnement en baie de Morlaix. A Plougasnou, au lieu dit ''les Roches jaunes’’ de Saint-Samson, une vieille bâtisse construite historiquement sur l’estran et récemment agrandie, illustre bien cet appétit des promoteurs immobiliers, prêts à tout pour monétiser le littoral.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • L'occupation du sol en Bretagne

     

     

    Dernière modification le 22 décembre 2010

    Surtout agricole, le territoire breton est très fragmenté

    Même si les sols cultivés occupent une part importante du territoire breton, l'artificialisation gagne du terrain au détriment des sols naturels.

    La base de données Corine land cover 2006 fournit un inventaire biophysique de l’occupation des terres réalisé à partir d’images satellitaires. Elle nous apprend que la Bretagne est un territoire très fragmenté qui mêle étroitement les sols cultivés aux sols naturels et artificialisés. Il n’existe d’ailleurs pas de grande zone continue.

     

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique